La musique du XVIIe siècle

Le XVIIe siècle a été une époque riche en matière musicale. En effet, de nombreuses variantes musicales ont vu le jour.

Le siècle des prodiges

Le XVIIe siècle a ainsi vu l’apparition de nombreux artistes, considérés comme des prodiges de leur temps. On citera d’abord Frescobaldi, un génie italien qui se démarquera par ses talents d’organiste.
Il faut savoir que l’orgue a joué un rôle central dans la musique du XVIIe siècle. L’usage de cet instrument a d’abord été initié par les fameux Gabrielli avant d’être raffiné et perfectionné par Frescobaldi.
La France ne fût pas en reste avec le grand Jean-Baptiste Lulli, bien que celui-ci ait aussi des racines italiennes. Ce fût un artiste reconnu et adulé tant il a façonné l’opéra en France. Il se démarquera au XVIIe siècle par une évolution de carrière fulgurante notamment grâce à l’appui des plus grands, si on ne devait citer que le roi Louis XIV.
Outre-Manche, on parlera d’Henri Purcell dont les talents ont servi des œuvres d’autres génies comme Shakespeare, tout en façonnant ce qui deviendra l’opéra anglais.

On ajoutera d’ailleurs Louis Couperin, Buxtehude ou encore Grigny.

Le siècle des expansions musicales

En plus d’avoir vu la naissance de grands musiciens, le XVIIe siècle a aussi façonné la musique telle qu’on la représentait à l’époque.
C’est le siècle qui a vu la création de la Sonate, grâce au célèbre Corelli, mais aussi le concerto, la cantate, la symphonie ou encore l’oratorio et bien d’autres styles venant enrichir ce qu’on appellera le lyrisme.
On sera bien loin du recours unique au contrepoint, ce style purement polyphonique, sans pour autant le délaisser complètement.
Ainsi, la diversité musicale a pris tout son sens au XVIIe siècle, une diversité qui se constate aussi bien dans les styles musicaux que dans les artistes de talent.